Photographier, c’est partir à la rencontre… Invitée par la mairie d’Hillion pour le projet « Un artiste dans nos murs », pendant plusieurs mois, j’ai arpenté la commune, croisé nombre des gens pour me guider ou m’inspirer, m’aider à m’imprégner et à comprendre la réalité du territoire. 

Tantôt m’en remettant à la magie du hasard, tantôt suivant les liens qui unissent les personnes les unes aux autres, j’ai croisé des dizaines d’habitants. Des familles installées ici depuis des générations ou depuis quelques mois. Et chacun a raconté son histoire personnelle et levé parfois le voile de l’intimité familiale. Souvent, il y a eu de l’émotion. 

La transmission de ces souvenirs personnels devient alors mémoire collective. L’origine d’une source d’eau, l’histoire d’un lieu, d’un édifice, la transmission d’un patrimoine, d’un savoir-faire, des souvenirs d’enfance, le début d’une nouvelle vie… 

Peu à peu, je me suis lancée à photographier, cherchant à fixer ces témoignages à voix haute en images silencieuses. Tout au long de ce travail, j’ai associé chaque portrait  à un lieu évoqué au fils des conversations. 

Les histoires personnelles s’entremêlent et construisent l’histoire (de la) commune. L’identité du territoire. 

Ce travail qui met en lumière quelques habitants et quelques lieux pourrait se poursuivre en allant à la découverte d’autres passionnés d’Hillion et de nouvelles richesses architecturales et naturelles.